Les élections de mars dernier ont vu éclore avec « RESPIRER Calais » une proposition démocratique alternative à la politique de Madame Bouchart. Certes le chemin est encore long pour convaincre une majorité d’électeurs que l’avenir de notre ville doit intégrer les enjeux écologiques et sociaux de demain et que nous saurions y répondre, mais nous avons 6 ans pour vous convaincre du bien-fondé de nos propositions, de notre cohérence et de notre unité pour Calais. Et force est de constater que Madame Bouchart elle- même nous donne déjà raison quand elle applique à peine 3 mois après les élections une partie de nos propositions qu’elle jugeait pourtant irréalistes début mars. La rue royale piétonne le week-end est un exemple flagrant. Le plan vélo, qu’elle a intégré en dernière minute dans sa campagne après que nous en ayons posé la nécessité en est un autre (il suffit de relire notre projet). Nous nous félicitons que nos idées se concrétisent, mais nous ne nous leurrons pas sur la portée des actions mises en œuvre par Madame Bouchart qui sont toujours dictées par de la communication et un effet d’aubaine. Son « plan Vélo » prévoit ainsi quelques bandes cyclables mais il ne crée pas de pistes dignes de ce nom et n’intègre pas la reconquête des berges des canaux qui doit en être l’élément central. A peine obtenu, le label « ville d’art et d’histoire » est déjà souillé par la destruction de « La Chapelle » de Roger Poyé et par les affirmations que le patrimoine dentellier a vocation à disparaître sous les bulldozers, car préserver ne serait-ce que les façades des usines n’est pas « rentable ». C’est le triste aveu que Calais n’attire ni investisseurs, ni promoteurs et que la communication municipale se heurte au mur de la réalité.

En cette période difficile après la crise sanitaire, nous apportons notre soutien aux commerçants et à tous ceux qui nous disent, sans oser l’exprimer publiquement, que l’arrivée du Leclerc portera le coup de grâce à leur activité et déstructurera la ville. Nous soutiendrons les salariés des enseignes concernées qu’elles soient petites ou grandes. Nous ne baisserons pas les bras ! Excellentes vacances !

Les élus RESPIRER CALAIS, soutenus par EELV, GENERATION-S, LFI, PCF, PS
Y. BATTEL, C. DUFFY, L. KRAWCZYK, J-P. LANNOY, J-P. MOUSSALLY, V. QUENEZ

Laisser un commentaire