Démocratie

A Calais comme ailleurs, la démocratie représentative est en crise. Trop souvent, les citoyens ont le sentiment d’être écartés des processus de décision, d’être dépossédés de leur véritable pouvoir. C’est pourquoi nous souhaitons impliquer chacun et chacune d’entre vous dans la vie de la cité, vous associer aux décisions, qu’elles touchent votre quartier ou la ville dans son ensemble.

Des conseils de quartier seront installés dès 2020. Composés d’habitants volontaires et tirés au sort, ils auront un pouvoir décisionnel sur les priorités d’aménagement et d’animation du quartier. Leur travail se fera en lien avec les élus référents du quartier et les services municipaux, dans le respect des valeurs citoyennes. Les conseils de quartier seront dotés d’un budget réservé.

A l’échelle de la ville, un conseil citoyen réunira les représentants des conseils de quartier, du monde associatif, des commerçants, des entreprises, des acteurs sociaux, culturels. Il dressera chaque année un état des lieux socio-économique et sera force de proposition pour ajuster les politiques publiques.

Des consultations locales seront organisées sur les projets de plus de 15 millions d’euros, ou initiées sur la base de pétitions signées par plus de 5000 électeurs. Nous multiplierons les modes de participation citoyenne à la vie municipale : réunions publiques participatives dès l’initiation d’un projet, débats, porte à porte…

Les commissions municipales ne seront plus de simples chambres d’enregistrement des volontés du maire. Elles seront ouvertes aux représentants des conseils de quartier, afin qu’elles retrouvent leur vocation de réflexion et de de force de propositions.

Les séances de conseil municipal seront de nouveau programmées en soirée, afin de permettre à tout le monde, élus d’opposition et citoyens, d’y participer ou d’y assister. Elles seront diffusées en direct sur le site Internet de la ville. Les comptes-rendus complets seront publics.

Les élus d’opposition seront respectés, ils pourront exercer leur droit à la formation, à l’information, à l’expression.

Dans un souci de transparence, chaque élu percevant une indemnité publiera chaque année un bilan de son activité au service de la collectivité. Le montant des indemnités et des frais de représentation des élus municipaux sera public.

Le maire n’exercera pas de mandat départemental, régional ou national, et ne cumulera pas sa fonction avec la présidence de l’agglomération.